Articles

Affichage des articles du juillet, 2010

Tu fais quoi, au juste ?

Image
Dans les commentaires ou dans vos mails, j'ai senti comme un léger flottement : "Tu fais quoi au juste ?" Aspirant, postulant, novice... Je sens que certains sont un peu perdus... Voici donc un petit précis de formation FIC en Indonésie Pour les Nuls (ca vient de sortir !)... Quand un jeune (et ca existe !) désire devenir Bruder La Mennais, nous lui proposons ce parcours de formation assez long. Étape 1 : aspirant - Durée : 1 an - Lieu : Larantuka - Objectif : permettre au jeune de démarrer un parcours de formation, de découvrir de plus près la vocation FIC en vivant dans un foyer anime par la communauté... ce sont donc des cours (théologie, pastorale et sciences de l'éducation avec d'autres jeunes d'autres congrégations et de l'informatique a la Pusat La Mennais), une vie de prière, la vie communautaire (partage, service...) et un accompagnement communautaire et individuel par un frère (en l'occurrence, c'est Br Fil) ! A priori, 3 aspirants pour 20…

C'est la rentree

Image
Date inhabituelle pour les gens de l'ouest (c'est ainsi que l'on appelle les occidentaux ici) pour une rentrée... mais ici, les élèves sont en classe depuis une semaine pour un démarrage en douceur certes mais un démarrage ! En ce qui me concerne la rentrée, c'est vendredi puisque les 3 jeunes qui nous rejoignent pour une première étape de formation arrivent vendredi matin par le ferry venant de Kupang. Oui, j'ai préparé de petites choses pour les accueillir... pour cette première semaine spéciale avant que ne débutent les cours... oui je sens aussi une pointe d'appréhension comme un jeune professeur qui entre en classe pour la première fois... Alors, j'accueille ces mots inspires de notre fondateur : "Va, demeure au milieu d'eux, va, que tu dormes, travailles ou pries, va, ces enfants, Dieu te les confie, va, garde-les dans ton cœur !" Bonne écoute :

Alors regarde !

Image
Le temps des vacances... le temps de poser son regard... de le reposer peut-être ! Ces quelques mots de l'écrivain Christian Bobin glanes dans la revue Croire Aujourd'hui de mai. Regarder, c'est donc le fondement de tout acte créateur ?Le regard, c'est la racine du vivant. C'est par la que commence la vie, par le bleu affole des yeux du nouveau-ne qui s'en vont chercher le visage fatigué et comblé de sa mère. Tout commence la et tout reste la a jamais. Ces premiers regards sont nourriciers, on le sait... Si personne ne nous regarde, il n'y a ni Dieu, ni Ciel. Y a-t-il un apprentissage du regard ?Il est possible que l'on puisse apprendre a regarder les choses. Ou plutôt on peut désencombrer son regard, lui faire comprendre que les choses utilitaires, financières, sociales ne sont pas essentielles a la vie. En vérité, on peut éclairer le champ de vision, mais la vue ne s'apprend pas, car elle est l'âme de la personne... Ce qui importe, c'est de …

C'est la nuit que tombe la rosée des cieux

Image
Une année scolaire s'achève... une année communautaire aussi... des liens de toutes sortes ont été tissés... certains n'auront tenu qu'une année... d'autres tiendront encore le temps d'un été... et d'autres enfin dureront des années ! A quoi cela tient-il ? A la qualité du fil... la justesse du tissage...à l'ardeur des tisserands... les trois à la fois sans doute ! à Et parfois ce ne sont pas les liens que l'on croyait essentiels qui demeurent, ces liens qui mobilisent notre temps et notre énergie... mais des liens qui grandissent dans le silence... dans l'attente d'une rencontre... Le temps d'un été, le temps de murir, c'est peut-être de ce temps dont on besoin nos liens pour devenir essentiels... "Les œuvres de Dieu ne croissent que dans l'ombre, c'est la nuit que tombe la rosée des cieux." Jean-Marie de la Mennais
Avec la complicité de Cyr Whanol, en musique,c'est encore mieux :